Comment la technologie peut réduire les coûts de traitement de l’eau ?

L’eau est un bien précieux et essentiel. La gestion de cette ressource se doit aujourd’hui d’être optimisée. De manière à limiter notre empreinte écologique, mais aussi à réduire les coûts r...
Lire la suite
Retour au blog

La méthanisation des effluents industriels pour une valorisation et une performance de dépollution

La méthanisation est l’une des voies possibles pour le traitement des effluents industriels liquides organiques. Elle assure en effet un abattement important de la pollution carbonée. Tout en produisant peu de boues et en consommant peu d’énergie. Elle peut même permettre de valoriser une partie des effluents en produisant du biogaz.

 

2 façons de réduire la facture énergétique d'une usine

 

Réduire la facture énergétique dune usine

Sur les exploitations agricoles, par exemple, la méthanisation apparaît comme une pratique déjà ancienne. Et depuis une vingtaine d’années, elle s’est aussi invitée sur les sites industriels. On parle de "décarbonation de l'industrie". En particulier dans les secteurs qui produisent des effluents à forte teneur carbonée. Ceux de l’agroalimentaire ou de la papeterie, par exemple. Car la méthanisation permet de très bons rendements dans le traitement de la charge organique de ce type particulier d’effluents industriels.


Mais de quoi s’agit-il, au juste ? D’un processus biologique anaérobie. Comprenez, d’une pratique qui fait intervenir des bactéries dévoreuses de matière organique sans qu’apparaisse la nécessité d’alimenter le réacteur en oxygène. C’est le premier avantage économique de la technologie. Une première façon de réduire la facture énergétique d’une usine.

Et ce avec un réacteur dont l’emprise au sol est généralement réduite et qui apparaît facile à mettre en place et à opérer. D’autant qu’il peut s’adapter aux besoins et aux demandes spécifiques des industriels. Notamment dans le cas de la technologie de méthanisation reposant sur des boues granulaires comme la solution industrielle de traitement des effluents retenue par Econvert, une société de la plateforme Industrie du Groupe Saur. L’effluent liquide circule au travers des boues granulaires maintenues en  suspension. Au sommet du réacteur , une étape de séparation triphasique permet de séparer les boues granulaires , de l’effluent traité et du biogaz produit. C’est la seconde façon de réduire la facture énergétique d’une usine. En utilisant ce biogaz pour alimenter une chaudière ou en le revendant à GRDF qui l’injectera sur le réseau.

 

La méthanisation pour faire des économies sans perdre en efficacité

 

Efficacité méthanisation

 

Construire un système classique de dépollution des effluents riches en matière organique coûte bien plus cher. En argent, mais aussi en temps. Pour le coulage et le séchage d’immenses réservoirs en béton, notamment. Le faire fonctionner représente aussi un coût. Celui de l’aération de ces bassins. Mais aussi celui de la gestion des boues qu’ils produisent.

La méthanisation est l’un des procédés les plus performants en matière de dépollution des effluents biodégradables

 

 

“Elle permet d’abattre 80 % de la pollution carbonée”

En produisant par conséquent peu de boues. Permettant ainsi de résoudre quelques épineux problèmes que peut poser la gestion des déchets sur un site industriel. D’autant que les boues de méthanisation peuvent, elles aussi, être valorisées. Elles peuvent par exemple aller alimenter un autre réacteur.

 

La méthanisation peut donc être considérée comme une technologie de prétraitement des effluents industriels liquides redoutablement efficace à abattre la charge organique avant passage par une phase de traitement plus classique, par boues activées. Une manière de limiter l’emprise au sol de l’ensemble et d’en réduire les coûts énergétiques tout en respectant les normes de rejet imposées par la réglementation.

 

 

N'hésitez pas à contacter notre équipe d'experts à l'adresse :
saur.industrie@saur.com

 

Autres articles