4/4 Piloter le cycle de l’eau dans votre usine industrielle : les indicateurs de performance à suivre

Que ce soit d’un point de vue environnemental, sanitaire, réglementaire ou économique, la mise en place d’opérations de pilotage du cycle de l’eau semble aujourd’hui incontournable dans l’in...
Lire la suite
Retour au blog

2/4 Quels sont les postes les plus consommateurs d’eau au sein d’une usine industrielle ?

La gestion de la ressource en eau figure aujourd’hui parmi les risques les plus importants pour nos sociétés et nos économies. Il devient crucial de suivre les consommations d’eau des usines industrielles. Et ce suivi doit être organisé poste par poste si l’on souhaite pouvoir identifier les réelles opportunités d’économies.

  1. Cartographier les consommations d’eau
  2. Des bonnes pratiques en matière d’économies d’eau

D’avis d’expert, sur l’approvisionnement en eau d’une usine industrielle, la pression n’est aujourd’hui pas tant financière — comme elle peut l’être pour l’énergie — que de ressource. Dans le monde, il se dit que la moitié des bassins fluviaux fait désormais face à des pénuries au moins un mois par an. Même en France, avec le changement climatique, la ressource en eau a tendance à se raréfier. Plus encore dans certaines régions exposées à des sécheresses ou plus largement, à un stress hydrique résultant d’une inadéquation entre la demande et la disponibilité naturelle en eau. Sans parler des problèmes de pollution qui, eux aussi, se multiplient.

Déjà, des usines industrielles doivent faire face, à certaines périodes de l’année, à des restrictions de consommation d’eau imposées par la préfecture. D’où l’importance de mettre en œuvre un pilotage du cycle de l’eau au cœur de l’usine. Et cela commence bien sûr par un suivi global de la production et de la consommation d’eau à l’aide de compteurs de forage et de compteurs d’alimentation de l’usine industrielle.

 

Pour aller plus loin, découvrez dans l'article suivant : Comment gérer l’approvisionnement en eau de forage d’une usine industrielle ?

1 - Cartographier les consommations d’eau

Mais comme chaque industrie, et même chaque usine, a des besoins en eau différents, il est intéressant de comprendre, au cas par cas, quels sont les postes les plus consommateurs puis de quantifier leurs consommations afin d’envisager les mesures d’économie à mettre en place. Grâce à des sous-compteurs, il est possible de sectoriser et de cartographier précisément les besoins et les consommations en eau d’une usine industrielle. L’objectif est d’obtenir une indication claire concernant les zones sur lesquelles agir. Généralement, les secteurs les plus consommateurs comme les zones de nettoyage ou les tours aéroréfrigérées, par exemple, ou encore les secteurs de production de vapeur.

Le recours à des sous-compteurs télérelevés aide ensuite à évaluer l’efficacité des mesures adoptées et à assurer le suivi des consommations d’eau sur le long terme. Plus largement, il existe des solutions clé en main qui permettent de recueillir et de traiter des données fiabilisées et sécurisées relatives aux consommations en tout genre : eau, gaz, électricité.

 

consommation eau usine industrielle

2 - Des bonnes pratiques en matière d’économies d’eau

Une fois les postes les plus gros consommateurs identifiés et le suivi organisé, reste à mettre en place des mesures de gestion de la ressource en eau. Il faut savoir qu’en matière d’économies d’eau, le facteur humain apparaît le plus important.  En mettant en place un véritable management de la consommation d’eau sur ces installations avec du reporting simplifié et ciblé, un industriel peut espérer rapidement une diminution de ses consommations pouvant aller jusqu’à 20 -30% de réduction. 

L’exemple des systèmes semi-automatisés de nettoyage en place (NEP) est frappant. Ceux qui consomment le plus d’eau sont généralement anciens et mal monitorés. Si les personnels qui conduisent ces systèmes ne sont pas sensibilisés, les consommations peuvent exploser.

L’industriel gardera cependant toujours la possibilité de corriger le facteur humain en investissant dans la technologie. En installant des NEP moins consommateurs ou en utilisant des produits de nettoyage plus efficaces. En optant aussi pour le reuse — la réutilisation d’une eau avec un statut différent — lorsqu’il est possible. Il permet ainsi de faire baisser la consommation des tours aéroréfrigérées de manière importante. Dernier levier : travailler sur l’amélioration du process. Comme dans l’exemple de cet industriel laitier qui a réussi à faire baisser sa consommation de 1,10 litre d’eau pour 1 litre de lait produit à 0,90 litre d’eau pour 1 litre de lait en choisissant d’installer sur ses lignes, des outils de production plus efficaces et plus économes. 

 

Vous avez des questions ou vous souhaitez vous faire accompagner dans l'amélioration de la ressource eau dans votre industrie ? Contactez-nous pour nous faire part de votre projet.

Télécharger le guide

Autres articles

4/4 Piloter le cycle de l’eau dans votre usine industrielle : les indicateurs de performance à suivre

Que ce soit d’un point de vue environnemental, sanitaire, réglementaire ou économique, la mise en place d...
lire la suite

3/4 Quelle qualité d’eau pour quel usage industriel ?

Pour un industriel, disposer d’eau en quantité suffisante pour assurer la bonne marche de son process est...
lire la suite

2/4 Quels sont les postes les plus consommateurs d’eau au sein d’une usine industrielle ?

La gestion de la ressource en eau figure aujourd’hui parmi les risques les plus importants pour nos socié...
lire la suite